Accueil > Festival classique > Marraine du 33e festival

Marraine du 33e festival
  • Marraine du 33e festival

Suzana Bartal

Marraine du 33e festival

Vainqueur du prestigieux concours New York Concert Artists Concerto Competitionen 2013, Suzana Bartal se produitdans des salles telles que le Beethoven-Haus de Bonn, la Salle Pleyel et Radio France à Paris, le Merkin Hall à New York, le Palazzetto Bru Zane à Venise ou Milton Court à Londresetdans des séries importantes comme celle de l'Opéra de Vichy, l’Opéra d’Avignon, le festival « Classique au Vert » à Paris, le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, le Festival de l’Epau, le Festival Berlioz, les Rencontres Musicalesd’Evian, le Festival International de musique de Besançon ou encore le Festival de Musique de Turku (Finlande).

Elle a régulièrement participé à des émissions sur France Musique, Radio Classique, Radio France Internationale, RTBF, WDR (West Deutscher Rundfunk), ainsi qu’à la radio et télévision roumaine et hongroise.

Son premier album dédié à la musique de Schumann estsorti en mars 2016 chez Paraty (Harmonia Mundi distribution) et a été chaleureusement accueilli par la presse.

Iinterprète très enthousiaste de la musique contemporaine, Suzana acollaboré avec d'illustres compositeurs de nos jours, tel Thomas Adès ou Eric Tanguy (dont elle crée plusieurs œuvres).

Très active aussi comme chambriste, ellese produit notamment avec les violoncellistes Henri Demarquette, István Várdai, Benedict Klöckner, Aurélien Pascal et Yan Levionnois, les violonistes Kristóf Baráti, Josef Spacek, Alina Pogostkina, Rosanne Philippens, Alexandra Soumm,Alexandra Conunova,Déborah Nemtanu, l'altiste Lise Berthaud, le clarinettiste Pierre Génisson ou le Quatuor Zaïde.

Néeà Timişoara (Roumanie) dans une famille d’origine hongroise, Suzana Bartals’installe en France en 2005 ou elle étudie à Paris et Lyon au Conservatoire National Supérieur de Musique, puis entre 2011 et 2014 à l’Université Yale (Etats-Unis) où elle obtient son doctorat en inteprétation.

A la rentrée 2019, elle fera notamment ses débuts à la Philharmonie de Paris en soliste avec l’Orchestre Pasdeloup sous la direction de Marzena Diakun.

Elle présidera premières les Rencontres pianistiques de PAR et se produira lors de 3 soirées durant le festival.