Accueil > Festival classique > Mathieu GREGOIRE et Mickaël BARDIN

Mathieu GREGOIRE et Mickaël BARDIN
  • Mathieu GREGOIRE et Mickaël BARDIN

À QUATRE MAINS : LE SACRE DU PRINTEMPS

Mathieu GREGOIRE et Mickaël BARDIN
Jeudi 28 juin 2018 - 20h30- Riom

JEUDI 28 JUIN 2018
La Halle de Riom, 20H30

Le programme de Mathieu Grégoire et Mickaël Bardin est un hommage à la danse, avec cinq Danses Hongroises de Brahms au caractère tzigane et improvisé. Le Sacre du Printemps de Stravinsky est la transcription d’un ballet que les vingt doigts doivent exécuter dans un jeu de croisements et de séduction, d’enchevêtrements et de sensualité, mais aussi de brutalité primaire et onirique. La Fantaisie en fa mineur de Schubert, œuvre en forme de chant du cygne du compositeur, nous rappelle que la danse n’est jamais très loin dans ses compositions.

Programme :
Brahms : Danses hongroises
Schubert : Fantaisie en fa mineur
Stravinsky : Le « Sacre du Printemps » pour piano à 4 mains

19h30. RDV à la Halle, visite du patrimoine urbain- Gratuit


Biographies :

Le duo formé par Mathieu Grégoire et Mickaël Bardin est avant tout une expérience humaine et musicale, fruit d’une rencontre imprévue sinon improbable, sous les auspices d’un heureux hasard… Convergence de deux talents différents mais complémentaires, mus par un même idéal d’exigence, ils ont en commun un horizon sonore, la quête d’une forme de poésie intangible, un sens de la recherche et de l’analyse au service d’une subjectivité assumée et partagée.

Si le Duo cherche à apporter son propre regard, entre tradition et modernité, sur le répertoire traditionnel du piano à 4 mains et 2 pianos, il est également en quête de nouveaux défis, et d’exploration.

Sa conviction de défendre le piano en tant qu’instrument d’illusion, dans un jeu habile de « trompe l’oreille », devient une invitation à découvrir de nouveaux répertoires, ou de nouvelles facettes d’œuvres connues, notamment en proposant l’interprétation de transcriptions d’œuvres pour orchestre à 4 mains ou 2 pianos, permettant une « réduction » souvent riche, étoffée, spectaculaire et onirique.

C’est ainsi que depuis deux ans, le Duo a pu proposer plusieurs programmes, autour de la réduction du « Sacre du Printemps » de Stravinsky (4 mains et 2 pianos), ou plus récemment en exhumant une transcription quasi inconnue de la « Symphonie Fantastique » de Berlioz pour piano à 4 mains. Il donne ainsi de nombreux concerts (Vichy, Lyon, Pierre-Bénite, Ussel d’Allier…) jouant dans le cadre de festivals (Classique dans le Bocage…) mais aussi des concerts « chez l’habitant », soucieux de faire du spectacle un moment de convivialité et de partage avec le public.