31 festival piano à Riom du 16 au 27 juin 2017
Accueil > Festival classique > Quatuor MESSIAEN
Mylène Berg
Quatuor MESSIAEN
  • Quatuor MESSIAEN
  • Quatuor MESSIAEN
  • Quatuor MESSIAEN
  • Quatuor MESSIAEN

LE REGARD DANS LES ÉTOILES

Quatuor MESSIAEN
Jeudi 22 juin 2017 - 20h30

Concert piano, clarinette, violon et violoncelle

Salle Dumoulin à Riom, 20h30

Mylène Berg, piano
Philippe Carrara, clarinette
Mathieu Schmaltz, violon
Augustin Guénand, violoncelle

Programme :

MESSIAEN, Quatuor Pour la fin du temps

SHOSTAKOVICH, Trio n. 2 op. 67 – violon, violoncelle, piano


« Il faut porter en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. » écrit Nietzsche dans Ainsi parlait Zarathoustra. Messiaen et Shostakovich ont-ils eu d’autre choix que de porter un tel chaos ? Composées respectivement en 1940 et 1944, ces œuvres qui portent l’empreinte de la guerre donnent à voir, malgré les circonstances, ce qui est resté de lumière parmi les hommes. Ce sont des témoignages.

Olivier Messiaen écrit le Quatuor pour la fin du temps pendant sa détention au Stalag, à Görlitz. Il compose pour ses codétenus et lui-même, la création a lieu durant la détention, devant un public de 400 personnes. L’œuvre fait référence à l’Apocalypse de Jean, et notamment à l’Ange qui annonce « Il n'y aura plus de temps ».

Le trio n. 2 op. 67 de Dmitri Shostakovich est écrit à la mémoire d’un ami très cher, décédé en février 1944. L’œuvre chargée d’émotion semble évoquer tour à tour les paysages de Russie, la détresse des hommes, la persécution des juifs (thèmes d’inspirations hébraïques) par le régime nazi (thèmes d’une violence rigoureuse).